Les mentalités changent, la société évolue. De plus en plus de pays garantissent des droits aux personnes LGBTI (lesbiennes, gays, bies, trans et intersexuées), mais, aujourd’hui encore, 78 pays punissent l’homosexualité par une peine d’emprisonnement et 8 par la peine de mort. 
L’UNSA a exprimé en cette journée internationale sa solidarité avec les personnes persécutées dans le monde en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre. Dans ce cadre, elle rappelle sa vive inquiétude quant à la politique d’accueil de la France suite au vote en première lecture de la loi "asile-immigration".

Dans l’Union Européenne, un grand nombre de per­son­nes LGBTI conti­nuent d’être la cible de dis­cri­mi­na­tions, de dis­cours et de crimes de haine. 60% des citoyens de l’UE esti­ment fré­quen­tes les dis­cri­mi­na­tions fon­dées sur l’orien­ta­tion sexuelle et l’iden­tité de genre (1), 47% des per­son­nes LGBTI décla­rent avoir été dis­cri­mi­nées ou har­ce­lées. En France, 20% décla­rent avoir été vic­ti­mes de dis­cri­mi­na­tion à l’embau­che ou dans leur emploi (2).

Dans la Fonction publi­que, un agent sur trois estime que révé­ler son homo­sexua­lité nui­rait à sa car­rière et un sur deux que cela met­trait ses col­lè­gues mal à l’aise (3).

Comme toute autre forme de vio­lence et de dis­cri­mi­na­tion, les LGBTIphobies peu­vent avoir des consé­quen­ces graves sur la santé et la vie des per­son­nes qui en sont vic­ti­mes, y com­pris quand elles se mani­fes­tent sur les lieux de tra­vail. Elles frap­pent des indi­vi­dus de toute condi­tion, de toutes ori­gi­nes et de tout âge.

L’UNSA se mobi­lise et entend sou­te­nir les per­son­nes LGBTI à tra­vers le déve­lop­pe­ment d’actions de sen­si­bi­li­sa­tion (for­ma­tions des mili­tants) et de visi­bi­lité (par­ti­ci­pa­tion aux mar­ches des fier­tés).

A tra­vers ces actions, l’UNSA, en tant qu’orga­ni­sa­tion syn­di­cale, pour­suit son combat en faveur des droits des per­son­nes LGBTI. Elle rap­pelle par ailleurs la néces­sité de mener des poli­ti­ques publi­ques plus fortes contre les pré­ju­gés, les vio­len­ces et les dis­cri­mi­na­tions à l’encontre des per­son­nes LGBTI.

30 JUIN : MARCHE DES FIERTES 2018 

Chaque année, depuis plus de 40 ans, la Marche des Fiertés réunit toutes celles et tous ceux qui militent pour l’égalité des droits des lesbiennes, gays, bis, trans.

La Marche est organisée depuis plus de 10 ans par l’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans ( Inter-LGBT).

En 2018, l’UNSA participera, comme chaque année, à la marche nationale qui se déroulera, à Paris, le Samedi 30 JUIN.

L’Inter-LGBT regroupe environ 60 associations et a pour mission de lutter contre les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre, dans le cadre de la promotion des droits humains et des libertés fondamentales.

Cette année comme en 2017, l’UNSA souhaite souligner sa présence et son engagement dans la lutte contre toutes les discriminations en mettant en place un char aux couleurs de l’UNSA et aux couleurs de l’Inter LGBT et invite dès à présent ses militants franciliens à se mobiliser pour cette journée militante et festive !

(1) Eurobaromètre de la dis­cri­mi­na­tion 2015
(2) Agence pour les droits fon­da­men­taux de l’UE 2013
(3) Baromètre sur la per­cep­tion des dis­cri­mi­na­tions au tra­vail - DDD/OIT 2012

Connexion

Contact

Centre des Finances Publiques de Loudéac

Johann Hervé

Secrétaire Départemental UNSA DGFIP 22

Sanstitre3

Email : UNSA DDFiP22

Tél : 06.86.53.21.25

 

 

 

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
JSN Epic template designed by JoomlaShine.com