C'est une décision mûrement réfléchie mais qui s'impose à nous face à l'absence de dialogue dont fait preuve le gouvernement dans les chantiers de réforme de la Fonction publique.

L'UNSA n'a de cesse d'alerter sur l'impact réel des changements qui sont envisagés pour les agents publics (restructurations, suppressions d'emplois, modification des règles statutaires, modification des modalités de recrutement et de rémunération).

Partout dans les médias des commentateurs « avisés », mais qui ne connaissent rien à nos métiers, indiquent que la DGFIP est un vivier inépuisable de suppressions de postes et que nous sommes trop nombreux pour accomplir nos missions.

Il est temps que le gouvernement annonce les mesures prévues par Action Publique 2022 afin que les agents soient enfin fixés sur le devenir de nos missions et que cessent les rumeurs qui circulent et affolent nos collègues.

Nous ne pouvons pas non plus accepter que les protections et les garanties dont bénéficient les fonctionnaires soient affaiblies (réforme des instances du dialogue social, amoindrissement des capacités de recours, affaiblissement de la prise en compte de la santé au travail).

L'UNSA DGFIP ne fait pas de politique. Nous ne recherchons pas la convergence des luttes. Ce que nous voulons, c'est défendre les services publics qui constituent le socle de la solidarité républicaine et permettent de lutter contre les inégalités sociales et territoriales.

Nous pensons qu'il est temps de montrer au gouvernement que tous les agents publics sont mobilisés et c'est pourquoi nous nous joignons aux autres organisations syndicales pour que cette journée du 22 mai soit marquante pour la défense de la Fonction publique.

L'intersyndicale DGFIP, limitée jusqu'à présent par les organisations syndicales présentes au CTR à elles seules, nous a invité, par voie de tract, à nous joindre à elle sur la base d'un calendrier d'actions dont une grève le 3 mai (taux de grévistes de 9,80%).

Comme elles, dans toutes les instances et face aux ministres, nous défendons les missions et les agents de la DGFIP. Cependant, nous estimons qu'il est trop tôt pour mobiliser les agents contre les réformes à venir dont nous ne savons ni l'ampleur, ni la teneur réelle. La DGFIP et ses agents seront impactés mais personne n'est aujourd'hui capable de donner des éléments concrets.

L'UNSA DGFIP attend d'avoir toutes les informations afin de décider des actions à mener.

Le risque, en partant trop tôt, est que, le moment venu, les agents ne soient plus en capacité de se mobiliser parce que la multiplication des journées de grève préventives aura entamé leur capacité financière.

L'UNSA DGFIP est prête à se joindre à l'intersyndicale DGFIP pour la journée d'action du 22 mai parce que nous voulons nous aussi que cette journée soit un succès et oblige le gouvernement à écouter et à prendre en compte nos revendications concernant la réforme de la Fonction publique.

LE 22 MAI,

MASSIVEMENT,

MOBILISONS NOUS

POUR LA DÉFENSE DES SERVICES PUBLICS ET DE LA DGFIP

Connexion

Contact

Centre des Finances Publiques de Loudéac

Johann Hervé

Secrétaire Départemental UNSA DGFIP 22

Sanstitre3

Email : UNSA DDFiP22

Tél : 06.86.53.21.25

 

 

 

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
JSN Epic template designed by JoomlaShine.com